Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 18:30

Suite aux récentes questions sur mon vote contre le projet de boulangerie tel qu'il est monté par la municipalité en place je vais tenter de vous expliquer au mieux ma position.


Tout d'abord malgré ce que prétendent certains esprits malveillants, je ne suis pas contre le fait d'avoir un boulanger Cressangeois qui s'installe au sein de notre village.


Je suis opposé au principe de l'atelier relais tel qu'il nous est proposé par la municipalité.

En voici les principes :

  • Un financement de la construction réparti de la façon suivante : 66% pour l'état, la région, le département (sous forme de subventions) et 34% pour la commune de Cressanges.

  • Une personne qui s'installe dans ces locaux, paye le matériel et s'acquitte d'un loyer, auprès de la mairie. Loyer équivalent au montant des remboursements que doit faire la mairie pour rembourser son emprunt et les intérêts, tout cela sur les 34% à sa charge.

  • Au bout de huit à dix ans, le boulanger achète les locaux en payant le solde de ce que la mairie a emprunté....


Mme le maire nous explique qu'il s'agit d'une opération blanche pour la mairie qui ne perd pas d'argent...Mais pour nous, les citoyens qui payons nos impôts ???


Le résultat de cette opération est tout à fait alléchant pour le boulanger (qui que ce soit, ce n'est pas une histoire de personne, cela doit être clair) :


Il va s'offrir un local commercial pour 33% de sa valeur. Dans 10 ans ce local lui appartiendra et il pourra le revendre à 100% de sa valeur, alors la mairie n'aura plus qu'à recommencer, repayer avec nos impôts ou pleurer sur son sort en se disant qu'il est trop tard pour revenir en arrière.


Alors on me dit, « mais il n'y a pas de raisons qu'il revende... »

Qui peut prédire de la vie d'une personne dans 10 ans ? Où en sera sa vie ? Sa famille ? Sa santé ?

Je ne veux pas jouer les oiseaux de mauvais augure et je souhaite que tout se passe bien pour cette personne tout au long de sa vie, mais que pouvons-nous prédire pour les 10 prochaines années ?



J'aurais préféré qu'un local financé par l'argent public reste dans le domaine public et ne soit pas bradé au tiers de sa valeur à un privé.

La mairie de Cressanges pouvait tout à fait rester propriétaire d'un local commercial et le louer comme elle le fait déjà pour d'autres personnes...Ce qui lui laisse l'avantage de rester maître de la destinée de cet établissement.

Juste avant le vote, un adjoint a dit : « c'est le système qui est comme cela, il n'est pas bon mais il est comme cela.... ».

Restons cohérent alors, si un système n'est pas bon, ne le mettons pas en place et ne votons pas pour !

Partager cet article

Repost 0
Published by Benoit Raby - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires

robinr 03/08/2010 12:15


bonjour je suis tombé sur votre site suite a quelques recherches et me permet de vous dire ceci " le boulanger revendra certainement d ici quelques années car si vous etes un petit village pour un
boulanger c est sans espoir d avenir d y rester; le boulanger gagnera donc un batiment dont la valeur en 10 ans depassera bien le solde a payer a votre mairie, sans compter l argent qu il a pu
passer au noir a l inssue des impots (car sachez le 99,9% des boulangers détournent de 20 a 60% de leur chiffre d affaires en liquide) j ai été boulanger dans une commune de 350 habitants je sait
de quoi je parl, la mairie a constuit une boulangerie neuve, cout des travaux 350 000 euros. au bout de 8 mois un désaccord entre le maire et moi a éclaté (le restaurant de la commune faisait dépot
de pain et la mairie n a rien dit, en revanche elle m a interdit de faire des plats cuisinés pour ne pas faire concurence au restaurant), j ai donc par principe déciderde vendre , et la mairie de m
expulser; ce qui est innaceptyable dans ses magouilles de mairie c est de s apercevoir que mon remplacant n est autre que le père et le frère de deux membres du conseil municipal et qu en expulsant
la mairie lui a fait dont d un cadeau de 50 000 euros, valeur du fonds a l epoque ; de plus ce boulanger avait prit sa retraite quelques mois plus tot. mais d apres eux il n y a aucune magouilles,
juste des mauvaises langues;;; alors laissons les faire, ces petits villages que l on aime tant sont tout aussi corruptible que la cote d azur


Présentation

  • : Pour Cressanges, agissons ensemble !
  • Pour Cressanges, agissons ensemble !
  • : Bonjour, vous êtes sur le blog de la liste "Pour Cressanges, agissons ensemble", une liste de rassemblement, animée par la volonté de travailler au quotidien, avec vous, sur les enjeux communaux ...
  • Contact

Recherche

Pages